La France produit le premier navire autosuffisant à double coque

Bien qu’étant généralement associée aux voitures, l’autonomie de conduite concerne également les véhicules marins. L’Energy Observer, qui devrait commencer à naviguer d’ici le 14 avril 2017, illustre parfaitement ce constat. Ce navire au concept purement français a été dévoilé au public dans les ports de Saint-Malo le 7 avril dernier. Il fonctionne à l’hydrogène et peut également être alimenté à partir de ressources énergétiques renouvelables.
Les Néerlandais avaient également placé leur marque dans ce marché en testant plusieurs navires automatisés vers la fin de l’année 2016.
L’Energy Observer mesure 30,5 m de longueur sur 12,8 m de large. Il peut générer ses propres stocks d’hydrogène en électrolysant l’eau de mer à partir d’une pile spéciale. C’est un concept totalement avant-gardiste dans le cadre de la conception d’un véhicule marin. L’engin est également assuré sur le plan de l’autosuffisance énergétique avec ses 130 m² de panneaux solaires, son duo d’éolienne et son aile de propulsion intuitive. Ces installations couvriront notamment l’alimentation de son double moteur électrique, qui peut également générer de l’électricité à partir du mouvement des hélices.
Sous le parrainage de Nicolas Hulot, ce bateau réalisera plusieurs étapes dans les contrées françaises jusqu’au terme de l’année 2017. L’ensemble de son parcours va toutefois s’étaler sur 6 longues années, en parcourant les quatre coins du globe sans jamais diffuser la moindre molécule de dioxyde de carbone. L’intégralité du voyage sera retranscrite sous forme de documentaire. Il sera également diffusé en réalité augmentée, en trois dimensions et dans une vue périphérique à 360 ° grâce un support média spécialisée.